REALISATIONS PAR QUARTIER

Dans ce dossier, nous reviendrons ensemble sur nos principales réalisations et nos actions de 2008 à aujourd'hui.
Vous trouverez, par quartier, le détail de notre investissement pour le "bien-être" de notre ville.

CHIERS

Mise en place d'un city stade

Coût : 95 000 €

sample-image Dans le cadre de nos actions en faveur des enfants et des adolescents, nous avons poursuivi l'installation d'équipements sportifs et ludiques au coeur du quartier. Ainsi, de nombreux jeunes bénéficient d'aires de jeux adaptées en fonction de leur âge. Construites à proximité du complexe de tennis, ces aires viennent compléter judicieusement l'offre de sport dans le quartier.

Réfection du club house du Tennis club et réfection du chemin d'accès

Coût : 50 000 €

sample-image Le club house du Tennis club a été victime d'un incendie volontaire en avril 2009. Ce bâtiment avait été intégralement construit par les membres du club et surtout par son président. La commune avait pris en charge l'ensemble des matériels et matériaux utiles à sa construction. Les démarches administratives et juridiques terminées, la reconstruction du bâtiment a pu se réaliser. Pour les membres du Tennis Club, le club house est un lieu administratif, sanitaire et de convivialité.

Trottoirs rue Du Haut Mérite - Rue du bois de chà - Rue de Liège

Coût : 50 000 €
sample-image Ces opérations de réfection de trottoirs ont été rendues nécessaires par le degré important de dégradation. Elles s'inscrivent dans un plan global de rénovation partielle programmé sur l'ensemble de la ville. En effet, afin de garder la maîtrise des dépenses, nous sommes soumis à l'obligation d'efficacité et d'efficience. Aussi nous procédons par étape et nous programmons les interventions en fonction du niveau de dégradation.

Réfection partielle d'espaces routiers dégradés

Coût : 80 000 €
sample-image Cette pratique s'applique aussi sur les espaces de voirie. Comme dans la côte qui relie les Cités de la Place et les Cités Tressons, ainsi que la côte qui distribue la rue du Haut Mérite et la rue de Liège. Ces opérations partielles de rénovation contribuent à répondre à l'amélioration et à l'entretien des voiries de notre ville. Ces interventions sont le résultat d'un travail minutieux de terrain dans le cadre des tours de ville que nous effectuons chaque jeudi matin.

LANDRIVAUX

Mise en conformité des feux tricolores

Coût : 10 000 €
sample-image Au regard de la problématique de circulation sur l'axe Saulnes Herserange Longlaville et inversement, nous avons commandé une étude sur le fonctionnement des feux et sur le comptage du nombre de véhicules par jour. Cette étude a eu pour objectif de créer une programmation des feux en fonction des flux de circulation. L'étude et la réalisation de reprogrammation ont coûté 10 000 €. L'installation complétée par une modification pour améliorer le système a été finalisée fin janvier. L'importance de la prise en compte de ce carrefour trouve toute sa justification dans la nécessaire sécurisation de la traversée des enfants des écoles et de l'amélioration de la fluidification du trafic. Si l'objectif de la sécurité est atteint, il nous paraît difficile de concilier fluidité du trafic avec des flux en journée de l'ordre de 13 500 véhicules/ jour. Pour autant nous sommes attentifs à l'évolution du phénomène de ciculation sur cet axe. Des solutions techniques ont été avancées comme la construction d'un giratoire. Celles-ci ne semblent pas être judicieuses selon les services compétents pour des raisons techniques d'une part et financières d'autre part.

Requalification de la rue de la Croix St Jean et de la Croisette

Coût : 1 400 000 €
sample-image La requalification de la rue de la Croix Saint Jean s'inscrit dans la continuité de notre action concernant la requalification urbaine. Ainsi après la grande opération du coeur de la ville, c'est une artère de notre cité qui bénéficie du même niveau d'intervention. A savoir, enfouissement des réseaux et mise aux normes de l'assainissement (qui se poursuit encore à ce jour), suppression des conduites en plomb, aménagements qualitatifs et quantitatifs aux niveaux environnemental et urbain. Cette opération a bénéficié d'un soutien à 80% de son coût par l'Etat, la Région et le Conseil Général. Avec la requalification de l'avenue d'Huart, la rue de Paris, la place de l'Hôtel de Ville, la rue de la Croix Saint Jean, la ville bouge, change et évolue, grandit et s'embellit. C'est la concrétisation de l'envie de notre ville telle que nous voulons vous l'offir, belle et agréable à regarder et à vivre.

Aménagements de sécurité, d'accessibilité et de confort avenue du Luxembourg

Coût : 105 000 €
sample-image Lorsque nous entreprenons des travaux de réfection de voiries et de trottoirs, la mise aux normes des espaces en matière d'accessibilité et de sécurité s'impose. Ainsi, les trottoirs endommagés par le temps, par les racines des arbres, ont bénéficiés d'une réfection complète Avenue du Luxembourg. Cette réfection s'est accompagnée de la mise aux normes des accès aux voiries et aux transports urbains. Ces aménagements ont été complétés par l'installation d'abris bus afin d'améliorer le confort de tous les usagers de la ville.

Installation d'une salle informatique et d'un tableau numérique à l'école de Landrivaux

Coût : 21 000 €
sample-image Les NTIC(*)Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication sont au coeur du quotidien de beaucoup d'entre nous. Aussi il est nécessaire de favoriser son développement afin d'offrir à nos enfants des écoles mais aussi à nos aînés la possibilité de travailler, d'apprendre, d'étudier et de communiquer avec ces outils. L'installation de cette salle informatique à l'école de Landrivaux sera suivie par un équipement secondaire à l'école Jules Simon. Dans la même dynamique et après la mise en oeuvre d'un tableau numérique à Landrivaux, nous vous présenterons dans notre programme nos propositions en matière d'outils numériques à des fins pédagogiques.

Installation d'un Hat Trick

Coût : 143 000 €
sample-image Le stade de Herserange, dédié à la pratique du football est composé d'un bâtiment abritant les vestaires, les sanitaires, un bureau et le club house, d'une tribune et de deux aires de jeux, l'une réservée aux matchs officiels et l'autre aux périodes de préparation de jeux. Cette aire d'entraînement avait été construite en schiste rouge et a répondu aux attentes du club. Cependant la piste se dégradant au fil du temps, il a été décidé de construire une surface de jeux encore plus performante dite synthétique. Utilisable par tous les temps, elle présente aussi l'avantage d'assouplir les déplacements des joueurs en préservant leur masse musculaire et leur système osseux. Cette installation est unique dans le bassin de Longwy. Elle est très prisée des joueurs car elle permet un confort de jeu idéal pour les séances d'entraînements mais aussi pour les périodes de loisirs.

Réfection complète et travaux d'économie d'energie et d'accessibilité à l'Ecole de Landrivaux

Coût : 236 000 €
sample-image La réussite éducative est l'objectif fondamental des équipes d'enseignement. La commune est le partenaire privilégié de cette dimension si importante pour l'avenir de nos enfants. Elle intervient dans son rôle et sa compétence en matière d'accueil des enfants et des enseignants en classes maternelles et élémentaires. Une des priorités du mandat de 2008 à 2014 a porté sur la réfection complète de trois écoles dont celle de Landrivaux. La réfection intègre bien entendu toutes les dimensions de mise aux normes en matière d'accessibillité et de sécurité, sur la dimension du développement durable en matière d'économie d'énergie. Voilà pour la partie purement technique. Celle-ci est suivie par la phase d'embellissement des classes par une mise en couleur adaptée au goût des enseignants et des enfants.

CENTRE

Finalisation des travaux de requalification urbaine et paysagère du Centre Ville

Coût : 2 800 000 €

sample-image Après de lourdes et nombreuses interventions en matière de requalification urbaine et d'aménagement comme au quartier de la Chiers (Cités de la Place et Cités Tressons), à Landrivaux et au Village, le Centre Ville devenait notre priorité. Devant l'ampleur du projet, nous ne pouvions pas nous permettre de boucler financièrement le projet sur un seul exercice budgétaire. C'est pourquoi après deux années de réfléxion et d'études les travaux ont pu démarrer en juillet 2007 pour se terminer courant 2009. Un vaste challenge pour un projet structurant qui allait donner à notre ville son passeport pour le 21ème siècle. Avec près de 3 millions d'€ de dépenses, nous avons pu intervenir sur toutes les dimensions requises en matière de sécurité, de normes et de rénovation urbaine avec l'enfouissement des réseaux, l'accessibilité, l'aménagement urbain et la suppression des branchements plomb.

Installation d'un ascenseur et d'une cuisine à la salle polyvalente

Coût : 156 000 €

sample-image En 2001, nous avons décidé de transformer la patinoire synthétique en salle polyvalente. Pour répondre pleinement à son qualitatif, il convenait d'y installer une cuisine pour pouvoir offrir la possibilité d'accueil de groupe et d'en assurer la restauration. Ainsi depuis quelques années nous organisons le repas annuel des séniors de la commune. Cette formule permet la rencontre de tous les anciens de tous les quartiers. Mais toute transformation s'accompagne obligatoirement de la mise aux normes à tous les niveaux et de manière incontournable au niveau de l'accessibilité. Ainsi nous avons créé un ascenseur pour répondre aux obligations réglementaires et cela pour le bonheur de toutes celles et ceux dont la mobilité doit être parfois facilitée.

Création d'une maison de santé au 100 rue de Paris avec cabinet dentaire, cabinet infirmiers, médecins et kinésithérapeute

Coût : 320 000 €
sample-image Des travaux aussi importants que la requalification urbaine du Centre Ville n'a pas occulté la vision des élus sur l'avenir de l'offre médicale dans la commune. Si nous nous replaçons dans le contexte de 2008 et des territoires identifiés à l'époque comme en situation de désertification médicale, la région de Longwy et Herserange en particulier figurait en relative bonne place en matière de couverture de soins. C'était sans prendre en compte l'évolution inéductable d'une situation qui allait se dégrader fortement. C'est dans cette vision que nous avons inscrit notre action. Elle s'est construite au fil des années avec l'implantation d'un dentiste, d'un cabinet infirmier et très prochainement de l'installation d'un médecin généraliste, d'un kinésithérapeuthe et d'un second cabinet infirmier. Ainsi ce sont 6 années de réunions, de recherches, de contacts, d'entretiens, de rencontres qui trouvent leur concrétisation au rez-de-chaussée de l'hôtel administratif sis 100 rue de Paris. Les professionnels de santé sont accueillis dans des espaces ultra modernes, conçus avec eux, pour eux, mais surtout pour un service d'accès aux soins et à la santé de nos habitants. Ce projet a été aussi rendu possible grâce à la contribution du Centre de médecine générale des Docteurs Conti et Ottaviani et nous les en remercions. Vous retrouverez dans notre programme nos ambitions pour les prochaines années pour notre Maison de Santé.

Réfection complète et travaux d'économie d'énergie et d'accessibilité dans les 2 écoles du Centre

Coût : 414 000 € (chalets) et 325 000 € (Jules Simon)
sample-image Je le précisais précédemment lorsque nous avons abordé la réfection de l'école de Landrivaux. C'est dans le même esprit que nous avons procédé à la réfection complète de ces deux établissements que sont l'école maternelle des Chalets et l'école élémentaire de Jules Simon. Pour autant la dimension de modernisation des écoles s'imposait et particulièrement à l'école Jules Simon puisque c'est l'établissement scolaire le plus ancien de la commune. sample-image L'école Jules Simon était aussi l'établissement dont on a perfectionné et sécurisé l'accès au regard des obligations du plan toujours actif vigipirate. Des préaux à l'avant et à l'arrière de l'école sont venus judicieusement apporter un nouveau confort extérieur aux enseignants et aux enfants. Pour autant le temps très court des vacances scolaires ne permet pas toujours de finaliser les chantiers. Ainsi l'été 2014 verra la fin du peu de travaux qu'il reste à réaliser.

Réfection complète des vestiaires et travaux d'économie d'énergie et d'accessibilité à la salle des sports

Coût : 312 000 €
sample-image La salle des sports Anatole de Marneffe construite au début des années 70 a fait l'objet d'entretien courant. Mais ceux-ci ne suffisent plus au besoin grandissant de rénovation des vestiaires, des installations sanitaires, du chauffage et de l'accessibilité. L'accessibilité, les mises aux normes sont les dénominateurs communs de toutes nos interventions dans nos bâtiments. Ainsi nous avons engagé cette opération qui a permis d'améliorer de manière significative les conditions de vie dans cet espace tant sur l'aire de jeux, que dans les tribunes ou bien encore dans les vestiaires et les sanitaires. Pour autant nous ne pourrons pas nous arrêter à cette première intervention même si elle a été importante. Le bâtiment est vieillissant et nécessite des interventions de consolidation surtout en extérieur pour le préserver des attaques du temps et des évènements climatiques.

Réfection de la façade et des menuiseries extérieures de la bibliothèque

Coût : 57 000 €
sample-image Réhabilitation de la partie arrière du rez-de-chaussée de l'Hôtel Administratif du 100 rue de Paris. Ce projet s'inscrit en lien avec la création de la maison médicale. En effet, l'installation des médecins, d'un nouveau cabinet infirmier et d'un kinésithérapeuthe nécessite d'organiser l'espace de manière différente. Ainsi la bibliothèque a été installée au rez-de-chaussée dans des locaux entièrement rénovés. Vous avez déjà pu les découvrir lors des opérations de vote. C'est toujours dans le même lieu que nous nous retrouverons le 23 Mars 2014 pour les élections municipales. Ainsi ce sont des opérations toujours orientées vers les mises aux normes en général (accessibilité, électricité..), vers les économies d'énergie (remplacements des menuiseries extérieures), et vers la modernisation des locaux par des aménagements adaptés. La façade de cette partie du bâtiment a été repeinte.

Rénovation des espaces communs et remplacement de l'ascenseur à la Résidence Blanche de Castille

Coût : 198 500 €
sample-image Edifié par la commune en 1975 pour accueillir les personnes âgées, cet ensemble immobilier est composé de 54 logements F1 et F1 bis. Le portage financier de ce projet a été mené par MMH(*)Meurthe et Moselle Habitat. La gestion a été assurée par la commune qui payait une "redevance" au porteur de projet. Ce partage des rôles dans la gestion globale du bâtiment ne permettait pas à la commune de décider des investissements en fonction des nécessités repérées. Pour autant l'ensemble des logements a fait l'objet d'aménagements et de travaux d'économies d'énergie dans les années 90. Remplacement des simples baies vitrées par du double vitrage, installation de volets roulants et remplacement des baignoires par des douches. Ces travaux se sont inscrits dans une volonté d'améliorer le confort des personnes âgées. Aussi pour reprendre la main sur les investissements, nous avons décidé d'acheter le bâtiment en 2008 pour le compte du CCAS(*)Centre Communal d'Action Sociale. Aussitôt nous avons réalisé la réfection complète de la toiture et des chaudières. Puis, toujours dans le même esprit, nous avons réalisé la modernisation du bâtiment, la mise aux normes de l'ascenseur et des installations électriques. Modernisation par la réfection complète de l'ensemble des parties communes désservant les appartements, création d'un nouvel éclairage et application de peinture de couleurs différentes, plus ou moins vives claires ou foncées, mais résolument clairvoyantes et gaies. Modernisation aussi par le remplacement complet d'un ascenseur. Les moyens financiers nous ont manqué pour remplacer le second ascenseur. Alors il a été mis hors service de manière temporaire. Dans tous les cas la mobilité et le déplacement des résidents sont assurés en toute sécurité, avec un ascenseur ultra moderne. Modernisation par la pose de faux plafond et du remplacement complet de l'éclairage des parties communes. Nous allons poursuivre les investissements liés toujours à la modernisation du bâtiment dans les domaines que vous découvrirez dans notre programme 2014 - 2020.

CONCORDE

Réhabilitation de la cour d'école Maternelle des 4 Vents et remplacement des portes extérieures

Coût : 47 000 €
sample-image Le niveau de dégradation de la cour de l'école (600m²) nécessitait sa réfection complète. Un problème majeur se posait. En effet la cour n'est absolument pas accessible aux engins de chantier. Ainsi toutes les opérations de terrassement et d'aménagement de l'espace ne pouvaient se faire que manuellement. Dans la recherche de solution à ce problème, nous avons identifié un procédé qui permettait à la fois de se passer de gros engins de chantiers et de construire une cour qui répondait pleinement aux besoins des enfants. La surface, par sa souplesse, sécurise les chutes des bambins, par sa couleur donne de la vie à l'espace extérieur et par ses jeux intégrés à la matière pérennise leur utilisation. La réfection complète de l'école est prévue dans notre programme 2014 - 2020. Cependant des interventions se sont révélées urgentes comme le remplacement de la porte d'entrée de l'école ainsi que la porte donnant sur la cour.

Requalification des espaces publics et aménagements de sécurité avenue de la Concorde et bis

Coût : 137 000 €

sample-image Sensibiliser par les parents d'élèves et aussi par les enseignants, sur le confort et la sécurité du déplacement des enfants concernant le trajet les menant du car à l'école, nous avons procédé à des aménagements adaptés. Parallèlement lors de nos tours de ville nous avons identifié la difficulté du déplacement des piétons sur l'axe de l'avenue de la Concorde. Nous avons conjugué l'ensemble de ces informations par une opération globale de requalification du site. Cela s'est traduit par la construction d'un escalier, l'implantation de deux abribus, l'aménagement des talus et l'élargissement des trottoirs. Construire la ville pour ses habitants c'est notre objectif et nos réponses.

Mise en place de la vidéo-surveillance des espaces publics

Coût : 12 500 €

sample-image Les évènements malheureux de 2013 nous ont conduits à renforcer notre dispositif de vidéo-surveillance. Déjà existant en différents points de la commune, le quartier de la Concorde sera prioritairement équipé. A ce jour la sécurisation par vidéo-surveillance est opérationnelle à l'école des 4 Vents. L'établissement est couvert à 360°. Ce thème de la vidéo-surveillance sera repris dans notre programme 2014 - 2020 pour l'ensemble de la ville.

VILLAGE

Réhabilitation de la côte de Saint Charles et éclairage

Coût : 230 000 €
sample-image La côte dite de Saint Charles présente la particularité d'une forte déclivité. Cela n'est pas sans conséquence sur sa durée de vie et sur les conditions de sa sécurité. Début des années 1990, la route a fait l'objet d'une réfection qui intégrait le renouvellement du tapis, la création de trottoirs, la rénovation du collecteur d'assainissement et l'installation du dispositif de récupération des eaux pluviales. Cette voie qui est classée chemin rural est un espace incontournable dans l'organisation de la mobilité des habitants de l'agglomération. Empruntée par près de 3 500 véhicules / jour, elle a subit de fortes dégradations. Les mesures de consolidation que nous avons prises ne permettaient pas un confort de déplacement optimal. En 2010, nous avons pris la décision d'une réfection totale qui intégrait des aménagements pour réduire la vitesse. Les "dos d'âne" sont interdits d'installation dans ce niveau de pente. Ce qui explique pourquoi nous avons opté pour l'implantation d'îlots qui donnent la priorité aux véhicules montants. A l'origine ces îlots bénéficiaient d'une signalétique qui assurait la sécurité des usagers. Malheureusement celle-ci a été détruite. Et magré des remplacements réguliers, elle ne reste pas en place. Pour autant notre mission est d'assurer la sécurité des usagers. C'est pourquoi nous avons rénové et remis en fonction l'éclairage de la route.

Création d'un lotissement

Coût : pas d'engagement financier de la commune
sample-image La ville de Herserange est relativement petite en superficie puisqu'elle couvre 3,54 km² dont la moitié représente des friches industrielles. L'autre moitié étant composée des parties boisées et du milieu urbain. Ce niveau d'occupation des sols ne permet pas à la commune de créer une véritable offre foncière. Or toutes les communes périphériques se lancent dans des opérations de lotissement sans que nous, ville de Herserange, soyons en mesure de permettre aux habitants qui veulent rester sur la commune, de construire à Herserange. La seule disponibilité foncière identifiée était celle du Village, à proximité de la rue Saint Pierre. Nous avons donc retenu ce site et confié à SOLOREM la mise en oeuvre du lotissement et de la rénovation de la rue Saint Pierre. C'était en 2006, avec comme objectif la commercialisation du lotissement en 2007. Cependant des aléas d'organisation ou de priorité interne ont ammené SOLOREM a retarder les opérations. Sur les 18 parcelles, nous avions 14 réservations. Les retards ont conduit les acheteurs potentiels à se retirer du projet. La conjugaison du retard pris sur l'opération et la crise qui touche gravement notre économie ont été des freins au développement de ce lotissement. Pour autant la ville n'a engagé aucune dépense sur ce projet. Par contre elle a inscrit le terrain dans l'économie générale de l'opération du lotissement afin de ne pas alourdir le prix de l'are qui est à ce jour de 11 500 €. Aujourd'hui deux habitations se sont construites et une troisième fait l'objet d'un permis de construire. Ces acheteurs ont fait un bon choix car leur espace de vie s'inscrit pleinement dans la nature tout en bénéficiant des services de milieu urbain. Comme nous sommes en phase de promotion pour ce site, nous vous invitons à prendre contact avec SOLOREM si vous êtes intéressés.

Réfection de la rue Saint Pierre

Coût : 185 000 €
sample-image Parallèlement au développement du lotissement, nous avons souhaité une opération de requalification importante de la rue Saint Pierre. Ainsi, enfouissement et rénovation des réseaux, suppression des conduites en plomb, remplacement de l'éclairage public ont été les interventions les plus significatives. Cependant la commercialisation des parcelles riveraines de la rue Saint Pierre n'étant pas effective, la chaussée n'a pu être finalisée.

Réfection des escaliers du cimetière, installation d'un columbarium, abattage et démontage d'arbres

Coût : 78 000 €
sample-image Comme nous le précisions précédemment la ville de Herserange ne dispose pas de réserve foncière. Encore moins au moment de sa création puisque tous les espaces étaient partagés entre les installations sidérurgiques, les bois et l'ensemble des zones d'habitat. Le cimetière a donc été construit sur le flanc de la colline du bois de Mienni. Il a été aménagé par plateformes soutenues par des murs et reliées entre elles par de nombreux escaliers. Ceux-ci ont fait l'objet d'un renouvellement complet doublé par l'installation de rampes pour faciliter les déplacements. Ces travaux ont permis de sécuriser la mobilité des personnes qui se rendent au cimetière et d'ajouter une touche qualitative à l'espace. sample-image Une seconde tranche de travaux est prévue en 2014 et concerne la réfection des allées par le renouvellement du tarmacadam. De nombreuses personnes choisissent aujourd'hui la crémation pour reposer dans l'éternité après leur décès. Aussi face à la demande nous avons fait installer quarante nouveaux emplacements pour déposer les urnes. Un jardin du souvenir est également disponible.

Retour menu bilans quartiers